mercredi 21 août 2013

En mer avec Thibaut et Victorien : une journée extraordinaire !

Sortie en mer au départ du port des Bas-Sablons (Saint-Malo) sur le bateau “Solidaires en Peloton” : Une journée extraordinaire !

Nous étions 4 à bord, en plus de Thibaut et Victorien. Malgré mon handicap (SEP secondairement progressive depuis 12 ans, une jambe droite qui ne fonctionne plus très bien et le bras du même bord sans grande force) j'ai pu monter sur le bateau grâce à l'aide de Thibaut et de mon mari.


Nos deux skippers ont manifesté beaucoup d'attention, de mise en confiance. Grâce à leur grande assurance, j'ai pu retrouver en l'espace de quelques minutes des sensations mises de coté depuis 12 ans lorsque la maladie m'a empêchée de continuer à faire de la voile.
La proposition de Vic de me donner la barre, notamment dans le chenal d'entrée de St Malo, toujours superbe même sous les nuages, sous spi de 170m2, à plus de 11 nœuds, m'a procuré un immense plaisir...
Certes c'est un bateau de course, donc plutôt spartiate à l'intérieur. Par exemple, pour aller aux toilettes à l'avant du bateau, c'est un peu le parcours du combattant : il faut d'abord se faufiler dans la descente du carré, enjamber les membrures de belle taille et pouvoir garder un certain équilibre car ça bouge, même si gentiment Thibaud et Vic se sont arrangés pour que le bateau gite le moins possible et soit plutôt stable à ce moment-là...

Très professionnels, et bien impliqués dans le projet qu'ils soutiennent, ils transmettent le bonheur de leur passion et l'énergie de leur jeunesse.

Un bon vent, l'allure adéquate, aussitôt le spi est mis. C'était grandiose ! J'ai pu remarquer et apprécier leur souci de communication sur la S.E.P, toujours présente à l'esprit. Un bateau de touristes à proximité ou du monde sur la côte, c'est une occasion de s'approcher puisque la grand voile et la coque portent en gros caractères les inscriptions: “Vaincre Ensemble la Sclérose en Plaques, Défi Voile Solidaires en Peloton”.

Ils sont prêts à embarquer d'autres “sépiens” qui le souhaitent et qui le peuvent.

C'est un grand moment d'évasion à saisir !"

Christine Bertrand

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire