lundi 19 septembre 2011

Poème de Chantaki

Solidaires En Peloton, ce sont aussi de belles rencontres :
Nous avons rencontré Chantaki au marathon du Médoc. Plus exactement, c’est elle qui est venue vers nous un chèque à la main.
Courir, écrire, elle a choisi de ne pas dissocier ses deux passions ; alors elle écrit comme elle court : utile.
Elle ne connaissait pas Solidaires En Peloton lorsqu’elle a écrit «  mouiller son T-Shirt pour une cause » ; elle n’a pas couru le marathon du Médoc cette année ; elle était juste là pour dédicacer son livre « 42, 195 millions de petites foulées, émoi, émoi, émoi » ode au marathon et aux marathoniens.
Quand elle a pris connaissance de la présence de Solidaires En Peloton et de ses objectifs elle a décidé de faire don à la Fondation ARSEP d’un euro par ouvrage vendu ce jour là.

« Mouiller son T-shirt pour une cause »  par Chantaki (Extrait de 42,195 Millions de petites foulées, émoi, émoi et …moi)
Certains courent pour une bonne cause
Quand d’autres ne font qu’en causer
D’autres les admirent et parfois osent
On les voit alors s’y rallier.
Parfois personnelles, parfois entendues
En tout état de cause, elles méritent toutes d’être connues.
Cause commune, énergie décuplée,
Est-ce donc plus facile, alors, pour elles de transpirer ?
Y mettre tout son cœur, y mêler son espoir,
Il n’y a pas à dire, c’est un bel exutoire !
A  Marrakech, pendant que je courais,
Il y avait un couple qui « courait pour Chloé ».
En passant à côté, je leur ai demandé ce que la petite fille avait
En rentrant, j’ai regardé, et sur le net je me suis renseignée.
Des causes, c’est sûr, il y en a plein !
Faut surtout pas tenter d’y mettre un frein.
Si nos efforts peuvent payer, il ne faut vraiment pas se gêner !
Ce serait quand même très bien, si sur tout l’argent brassé,
Lors d’une course à grand succès
Pour quelques causes, il y en ait de prélevé
Ça en ferait des sommes à redistribuer !
Ce serait tellement mieux que trop de futilité !
Le fin mot de l’histoire, celui en lequel  je veux croire,
C’est que Courir Utile, c’est le plus beau des deals
Et que vendre sa sueur, c’est aussi faire preuve de cœur !

Rien ne peut mieux traduire l’esprit de Solidaires En Peloton que ce poème.

Bernard Gentric

1 commentaire:

  1. Chantaki, tu m'as conquis ! je porterai le tee shirt lors de mon prochain marathon et si je peux faire plus....

    RépondreSupprimer