mardi 23 novembre 2010

Laurent T : J'ai instinctivement choisi le sport comme thérapie

Le jour où j'ai découvert Solidaires en Peloton a été pour moi un grand choc. L'histoire de Bernard Gentric, tout au moins ce que j'en ai lu, a résonné particulièrement chez moi.
En effet, je suis moi-même patient SEP depuis 18 ans et, face à la maladie, j'ai décidé de faire face, et de courir.
C'est ainsi que je suis devenu marathonien en 1996, et que je continue depuis lors à courir, participant même régulièrement à des compétitions sportives de course à pied.
J'ai instinctivement choisi le sport comme thérapie, et je peux aujourd'hui affirmer que le sport a grandement contribué à un score de handicap minime (EDSS = 1), une vie tout à fait normale, car je suis marié avec deux enfants, avec un travail "normal".
Les jours de moins bien, qui arrivent forcément, ces jours où mes membres me font un peu souffrir, me rappellent qu'il est nécessaire que j'aille courir, pour évacuer le stress et me sentir physiquement mieux.
Cette intuition a aujourd’hui été confortée par les avis médicaux, qui aujourd'hui conseillent la pratique de l'activité physique dans le traitement symptomatique de la sclérose en plaques.
J'ai maintenant moi aussi envie de faire partager les bienfaits du sport, faire découvrir la SEP, et soutenir la recherche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire